Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

La féline
Budget = 0,134 M$
BOX OFFICE France = - entrées
BOX OFFICE USA = - / 3,0 M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

Une légende envoûtante, fascinante, doublée d’une histoire d’amour sensuelle, ancrée dans la réalité et pourtant sortant des sentiers battus.
La féline du titre c'est tout d'abord une actrice : son visage angélique et un peu rond, félin, laissant déjà planer un doute quant à sa supposée métamorphose... Sa personnalité est étonnante dans un film de cette époque : femme forte, femme de tête, mystérieuse, elle incarne la féminité associé au Mal. Le film est également une brillante étude du mariage, ou quand un triangle amoureux fait naître le désordre, le malheur puis le drame dans un couple. Ce mariage, celui de la félidé, est alors associé à une cage qui l'enferme, la symbolique de la transformation en félin n'est que l'expression de ce côté sauvage et indomptable, vengeur, celui de tout un chacun ; une métaphore de la condition des femmes ?
La réalisation sait très bien capter l’atmosphère qu’inspire ce scénario, la caméra se fait de miel. Ce même scénario captive, attise l’intérêt et la passion du spectateur, la bande-son (la séquence de la piscine fait son effet) et la musique nous caresse l’esprit dans le sens du poil… avec quelques frissons en prime . Une œuvre assez troublante, hors-norme, pure. De magnifiques images où l’angoisse naît peu à peu d'un Noir & Blanc profond, du temps qu'il fait au dehors : vent, pluie, neige et nuit. D'une tragique et rare émotion cinématographique.

NOTE : 17-18 / 20

Voir : La féline (1982)
La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-