Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Matrix
Budget = 63 M$
BOX OFFICE France = 5 725 / 248 861 - 1 778 000 - 4 772 000 entrées
BOX OFFICE USA = 27,8 / 171,5 M$
BOX OFFICE Monde = 465,7 M$
 

Un événement : l’invention d’un nouveau code visuel appliqué aux combats et inspiré d’Hong Kong : arrêts sur images et caméra volatile, les ralentis forcés, la maîtrise enfin totale de l’espace, l’anéantissement de l’apesenteur ("Bullet-time photohraphy"). Mais le film n'est pas seulement et platement une belle oeuvre pour les yeux : chacune de ces scènes époustouflantes est crédibilisée par un scénario brillant en tout point. Par le biais du virtuel, l'histoire détruit la diégèse du film afin de réinventer la réalité, d'inventer sa propre réalité et de devenir parfaitement crédible. Les frères Wachowski entrent dans la légende et prouvent que l’on peut scotcher un spectateur avec brillo et intelligence, digérant, assimilant à la perfection leurs diverses influences artistiques : mangas déjantés, cyberpunk dans son essence, western en hommage, kung fu et tant d'autres. C'est tout autant un film religieux (écoutez bien le vocabulaire employé par les personnages). Ajoutez une photo quasi noir et blanc, matinée de couleurs pâles, grises / verdâtres, et vous optenez l’emballage parfait.
Ensuite, outre la narration empruntée aux jeux d’arcade -encore une influence intégrée divinement-, l’histoire avance au gré des dialogues et grâce à un thème développé en profondeur : est-on capable de voir la réalité qui se cache derrière les apparences, les images ? Qu’elle est-elle, qu'est-ce que le réel, ce que je vois, je crois ou bien ce que mon voisin voit, croit ? Matrix nous intime l'ordre de prendre garde à faire attentionà ce que l’on nous impose comme vérité (devenant alors réalité) –une image, des codes, une normalisation, la monotonie, le silence, des informations, des idées-, à ce qui passe pour officiel et irréfutable. En ce sens la fin est carrément révolutionnaire… Si le thème peut paraître à la mode (cf. « Existenz » ou « Truman show ») il en ressort grandi car glauque, noir, déprimant, approfondi, très philosophique et se targuant de rester encore d'actualité pour longtemps. Le scénario est complexe à souhait, suffisamment pour préter à la réflexion longtemps après la vision du film (ramification, langage, monde duale, interaction). Quand à la violence… elle est parfaite d'intelligence.

NOTE : 19-20 / 20

La critique des internautes
 


Indéniablement un de mes films préférés un condensé de plusieurs genre de cinéma et différentes références ( allant du cinéma Asiatique à la Science-Fiction en passant par le Manga , la culture Comic-Book mêlées à des cultures et des légendes plus anciennes et bien d'autres choses , le tout estmis en scène avec une virtuosité incroyable qui suffit à faire des Frères Wachowski des cinéastes hors pair dans le domaine du Blockbuster d'Auteur. Un scénario dense , complexe qui s'appuie une fois encore sur différentes cultures et pensées pour livrer des réflexions politiques et religieuses tout simplement passionnantes et fascinantes. Un univers visuel absolument dément qui hisse directement le film au coté des classiques du genre , des scènes d'actions qui ont fait à leurs sortie l'effet d'une bombe : Chorégraphies monumentales du Maitre du genre Yuen Woo Ping , et effets de mise en scène et de montage hallucinants tout cela demeurent encore aujourd'hui immortel et des interprétations marquantes qui révèlent des acteurs qui ne s'en sont jamais remis : Keanu Reeves , Laurence Fishburne et Carrie-Anne Moss. Bref un véritable classique qui a tous simplement redéfinit les codes lors de sa sortie les Wachowski ont imposés quelque chose et on peut le dire encore aujourd'hui il a eu l'avant et l'après Matrix leur influence à tous les domaines est flagrante. Il y aurait encore beaucoup à dire sur un tel film mais pour cela il faudrait plus de place et en même temps qui ne sait pas aujourd'hui que Matrix est un chef d'oeuvre absolu ?

NOTE : 19.5/20

UNKUT