Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Doctor Strange in the multiverse of madness
Budget = 200 M$
BOX OFFICE France = 3 662 / 335 459 / 1 438 000 / ? 000 entrées
BOX OFFICE USA = 187,4 / ? M$
BOX OFFICE Monde = (552,1) M$
 

Doctor Strange à la recherche du livre perdu.
Sam Raimi est le premier atout de ce nouveau et Nième film du MCU (Marvel Cinematic Universe). Il se marie parfaitement à un scénario un rien plus dark, plus libéré, il lui insuffle un peu plus de vie que nombre d'autres oeuvres du même acabit sorties récemment. Sans retrouver toutefois la virtuosité et la fougue de ses jeunes débuts, ni même la subtile mise en images de ses 3 spidey, qui en faisait de véritables BD vivantes : mais l'ouvrage sort de son carcan, se permet quelques disgressions bienvenues, nous apporte une dose de fun jamais suranées et plutôt décomplexé. Et la partition totalement folle de ce diable de D. Elfman rend le film encore plus halluciné (la bataille de notes est un grand moment de cinéma inventif).
Autre atout et non des moindres : ne pas céder à l'apport d'un nouveau bad guy sorti de derrière les fagots et s'appuyer sur les acquis du MCU. En utilisant l'évolution même des personnages, celle issue des autres films autant que des séries dérivées (avec les limites que l'on évoquera plus bas...), le scénario finit de donner naissance à l'un des méchants les plus puissants mais également les plus emblématiques et fascinants de cet univers, touchants et pathétiques car profond et profondément humain derrière son statut de "super-humain", apportant à l'entreprise Marvel ce qui lui manque souvent : une ampleur émotionnelle, une sensibilité non feinte.
Mais le film va bien au-delà d'un voyage visuellement bluffant, bourré d'idées enthousiasmantes, débordant d'imagination, beaucoup plus croustillant en terme de violence, et même osé, dirais-je, puisque saupoudré d'images renvoyant aux versions alternatives et zombiesques de nos héros. On se rend conte dans ce Doctor Strange 2 combien le multivers se marie à la perfection avec les débordements, les couleurs, les excentricités d'un univers propre à Stephen Strange. Et c'est son atout majeur à mon sens (celui d'un fan de la première heure, ayant débuté la lecture de ces comics à la fin des années 70) : ce Doctor Strange retrouve tout ce qui faisait le charme presque kitsch mais ravageur du comics d'origine et m'a irrésistiblement donné envie de me replonger dans ma vieille collection !
Plus tortueux, plus adulte, plus surprenant, plus prenant, plus malin, empli de second rôles renversants, de nouveaux personnages et de retours prometteurs (et d'un clin d'oeil délicieux : "Ash" se boxant !) qui nous font à nouveau trépigner sur notre fauteuil : je n'avais pas été aussi emballé par un Marvel depuis Infinity wars & Black panther.
Je lui trouverais cependant un défaut, plus inhérent à l'entreprise Marvel qu'au film en lui-même : ceux qui ont malheureusement zappé la série "WandaVision" perdront beaucoup en compréhension subtile et en charge émotionnelle. Ou comment forcer les spectateurs / fans à regarder l'intégralité du MCU afin d'en posséder absolument tous les codes (et donc s'abonner à Disney+...).

NOTE : 15-16 / 20

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-