Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Black widow
Cate SHORTLAND
Budget = 200 M$
BOX OFFICE France = 2 805 / 184 770 - 909 000 - (1 664 000) entrées
BOX OFFICE USA = 80,4 / ? M$
BOX OFFICE Monde = (372,1) M$
 

Les Romanoff : de l'enfance à l'âge adulte.
Le MCU réinvente et clarifie les origines de la veuve noire, déjà complexes et multiples sur le papier, et rembobine la chronologie afin d'éclaircir un point de détail survenu juste après les accords de Stokovie. Pourquoi pas...
Ce qui frappe à la vision de ce film dont je n'attendais strictement rien, c'est qu'il est réalisé avec soin par une auteure pourtant absolument pas aguerrie ni aux grosses productions, ni aux film d'action. Black widow peut se targuer d'une photographie marquée et de séquences éclatantes.
Plus proche des lignes d'un Captain America que de celles d'un Captain Marvel, le film opte logiquement pour des d'effets -réalistes- pas trop encombrants et même discrets, même si très nombreux à l'écran. Actioner sans relâche, parfois surprenant, percutant, il fait la part belle aux femmes (les fameuses "femmes de main"), édulcorant rarement la violence, écornant un tant soit peu son héroïne. Le film prend l'option de disserter sur le libre-arbitre mais finalement évoque tout autre chose (nous y reviendrons en détails)
Si les personnages sont plutôt bien valorisés, l'intrigue reste passable, ses ramifications trop faciles, malgré quelques nuances, son super-méchant bondien pas loin d'être ringard (mais en y réfléchissant bien, n'est-ce pas logique à la lumière du propos véritable du scénario ?), ses punchlines très pauvres et son humour, rare, mais maladroit. Sans ses scènes d'action le film serait sans nul doute mortellement ennuyeux : d'ailleurs pourquoi avoir sous-employé ce Taskmaster aux possibilités infinies dans les combats ?
Ne faisons pas la fine bouche : cette métaphore sur la libération des femmes du joug des mâles, la reprise en main de leur destiné, n'est pas si mal amené : ce n'est pas ce que l'on fait de plus subtile, peut-être même un peu vieillot dans le fond, mais ça tient la route et ça a le mérite d'exister.

NOTE : 13-14 / 20

La critique des internautes
 

 

NOTE : - / 20

-