Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Le voyage du Dr Dolittle
Budget = 175 M$
BOX OFFICE France = 610 / 62 982 - 416 000 - (1 291 000) entrées
BOX OFFICE USA = 21,8 / (77,0) M$
BOX OFFICE Monde = (223,3) M$
 

Un nouveau docteur.
Ma femme a raison : on peut se poser la question, dans ce film, d'un anthropomorphisme poussé en son extrême : plutôt que d'être "L'homme qui parlait aux animaux", ce docteur vire plus du côté de "L'homme qui parlait à des animaux qui agissent comme des humains" ; sauf, étonnament, quand ils ne sont pas en présence de Dolittle. Est-ce une manière adroite de signifier le regard que porte cet homme sur ses comparses ? Ou, plus prosaïquement, peut-on tout autant balayer ce questionnement d'un revers de la main en se demandant ce que serait le film devenu sans un poil d'outrance ? Un tout autre film : plus proche des romans d'origine, j'imagine...
Avec une ardoise de pas moins 175 M$ on peut dire que ces animaux, de tous poils, possèdent une vraie présence à l'écran ; et chacun d'entre eux, par-delà les FX, se voit insuffler une petite personnalité qui le suivra tout au long du film. Ce n'est en rien subtile, mais ça a le mérite d'exister.
Les cinéphiles que nous sommes verront moult défauts à cette nouvelle version : notamment un cruel manque de verve derrière la caméra pour une aventure sans enjeux (Oui : ils trouveront ce qu'ils cherchent et même plus) ; l'auteur est tellement plus à l'aise avec de toutes petites productions.
Syndromes des films modernes, se targuant d'un sujet en or mais l'exploitant à la va-vite, ce Dolittle manque d'épices, de mystère, de suspens, de peps, d'excitation et d'un discours plus net et "engagé". En fait le film ne prend jamais son temps, chaque scène défilant comme s'il fallait en arriver au plus vite en son terme.
Ce qui n'empêche en rien Dolittle, homme étonnament brisé par la mort, désabusé face à la vie, de trouver en R. Downey un interprète à la maîtrise et à l'aisance déconcertante, comme si ce rôle n'attendait que lui. De là découle une forte sympathie, tout à la fois pour le personnage et pour le film, qui se suit par ailleurs sans déplaisir, s'avérant être drôle, même très drôle parfois (l'opération finale et quelques gags à la finesse étonnante), et à la douce morale. Un grand moment de détente, attachant et joliment destiné aux enfants de tous âge.

NOTE : 12 / 20

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-