Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Shrek
Budget = 60 M$
BOX OFFICE France = 4 660 / 139 476 - 940 000 - 4 181 000 entrées
BOX OFFICE USA = 42,3 / 267,7 M$
BOX OFFICE Monde = 487,9 M$
 

Une trame de fond qui rameute la marmaille… et puis ça s’arrête là !
Première surprise : c’est un cartoon pour les petits ET les plus grands ! Appréciez la culture (les contes classiques, le joueur de flute de Hamelin, Pinocchio, le Petit Bonhomme de Pain d'Epice…), les références multiples (le début est un petit chef-d’œuvre d'introduction) et les détournements audacieux et savoureux ; riez de bon cœur à cette parodie à coeur ouvert de l'univers Disney (l’entrée du parc, la structure des films et les multiples chansons !), totalement irrévérencieuse (pets, rots, semblant de gros mots et une séquence hallucinante avec l'oiseau et ses oeufs !). Une mixtape de conte de fée tout azimut, passés à la moulinette, tricotés sur une trame ne laissant jamais souffler nos zygomatiques, ne reculant devant rien et n'ayant point peur des anachronismes.
Visuellement on est au top du top, ce n’est pourtant pas le défi numérique qui impressionne le plus (mais les textures, lumières, ombres, mouvements, déformations, tracés ou reflets sont superbes) mais le résultat général, très livre imagé, à voir et à revoir. D'ailleurs, plusieurs décénnies plus tard, la tecnique et le rendu ont forcément vieilli mais le film reste dans la course grâce à ses intentions : en faire avant toutes choses un livre illustré.
La musique est à elle seule une perle rare (quel thème !), la réalisation n’a jamais été aussi fluide et libérée, et le message reste d'une grande modernité : acceptons nous tels que nous sommes (et non, la belle princesse restera bien une vilaine ogresse), à l'image de ces héros laids, gros et vulgaires. N'oublions pas que dans Shrek nous avons affaire à un abominable prince qui hait les gens différents, anormaux ; ceux qu'il ne comprend pas. Et c'est tout autant l'histoire d'un vilain ogre qui tombe amoureux d'une belle princesse humaine ; et d'une dragonne folle d'un âne ! Et le film de tordre le cou au préjugés autant qu'aux idées reçues.
Tout bonnement l'un des cartoons les plus drôles de la création.

NOTE : 17-18 / 20

Voir : Shrek 2 - Shrek 3 - Shrek 4
La critique des internautes
 



NOTE : -/20

-