Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Old
Budget = 18 M$
BOX OFFICE France = 408 / 11 555 - 106 000 - (312 000) entrées
BOX OFFICE USA = 16,9 / (48,3) M$
BOX OFFICE Monde = (90,1) M$
 

Un couple qui vacille part en vacances avec ses deux enfants dans un complexe hôtelier absolument paradisiaque ; ils seront bien vite conduits sur une plage reculée où leur temps biologique semble s'accélèrer de façon alarmante...
Tout l'enjeu de certains films de M. Night : tenir son pitch jusqu'au bout et conclure de manière probante par des explications aussi cohérentes que pertinentes.
Ce qui, de prime abord, saute aux yeux du spectateur, c'est que Old est une oeuvre qui respire la liberté à chaque recoin de l'écran (Night en est le principal financier) : cette liberté de créer le film désiré par son auteur. Et c'est un plaisir de chaque plan, souvent magnifiquement longs et évocateurs, formidablement expressifs et d'une originalité foudroyante, un véritable travail de mise en scène au sens le plus pure et noble du terme. En réalité on a réellement cette impression de temps bousculé par des forces obscures, d'atmosphère changeante, d'ambiance lourde et d'instants bouleversés. On ressent émotionnellement ce qu'éprouve ces touristes.
De son côté le scénario sème doucement de petites graines d'étrangeté parfaitement étudiée et parsème son atmosphère à la fois d'éléments en apparence anodins et d'autres déstabilisants, afin de faire perdre pied à ce spectateur tant habitué aux histoire toutes écrites. Étrangeté souvent soulignée par une absence de musique mélodique qui contribue à nous laisser orphelins d'une certaine forme trop "facile" de cinéma.
Parfois un peu sec dans son montage, peut-être même maladroit, ce sera pourtant ce rythme tout aussi inhabituel qui nous mettra une pression incessante et latente, rendant l'oeuvre complètement surréaliste et visuellement radicale ; le film ne peut que diviser. Old est une proposition de cinéma destinée à nous interroger, jamais gratuitement, nous interpeller au sujet de la maladie, de la vieillesse et de ce temps qui nous oppresse, efface toutes traces de nous ; puisque ce n'est pas lui qui passe, mais bel et bien l'Homme.
Et j'ajouterais même que ce film est suffisamment réflexif pour qu'on se fiche bien de connaître l'explication finale (qui finalement n'est sans doute pas là où on l'attend) ; car "scientifiquement" le film s'avèrera assez clair... Pourtant la hype ne retombera pas et, si certaines séquences poussives auraient eu besoin, justement, d'un peu plus de réalisme, on plonge corps et âme dans cet univers si singulier, oppressant, déconcertant, avec lequel renoue l'auteur ; avec réussite.
Et la conclusion de prendre la forme d'un twist pleinement satisfaisant.

NOTE : 17-18 / 20

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-