Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

The King's man
Budget = 100 M$
BOX OFFICE France = 1 548 / 105 686 - 337 000 - (899 000) entrées
BOX OFFICE USA = 5,9 (9,6) / (37,2) M$
BOX OFFICE Monde = (125,9) M$
 

King's man : la meilleure défense, c'est l'attaque.
Entrelaçant l'Histoire de façon assez grossière et forcément simpliste (les prémisses de la 1ère guerre mondiale, notamment), King's man parle de ces manipulations politiques visant à déstabiliser l'ordre mondial, déclencher des conflits de pouvoir et d'influence ; de ces organisations mystérieuses et fantasmées qui sont censées diriger le monde dans l'ombre. Menant par ailleurs une réflexion éclairée sur les méfaits du colonialisme, le pacifisme et la nécessité de la guerre. Un double discours perturbant mais peut-être et tout simplement fun après tout ! Tout juste de quoi créer une organisation para-gouvernementale afin de conserver une indépendance salvatrice sur les opérations et les actes engendrés. Pour le bien-être de l'humanité...
Au moins le réalisateur s'amuse et nous communique son plaisir à filmer, Raspoutine est une vraie bonne option, mais la seconde moitié du film perd en... piment ; quoique demeurant suffisamment plaisante et décomplexée pour maintenir tout notre intérêt. Appelons plutôt cela un ventre mou. Mais le film a l'intelligence de ne pas se focaliser sur la création de l'agence en elle-même, mais bien sur les raisons "historiques" et humaine de sa fondation.
Faussement ambitieux mais rudement sympathique, The King's man retrouve l'esprit de la saga, la "B-movie touch", mais manque parfois de grandes scènes (concentrées sur la fin) et de cette folie qui est la marque de fabrique des "K". Ca reste du bon gros fun qui tâche et on n'y crachera pas dessus !

NOTE : 13-14 / 20

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-