Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Enzo le croco
Budget = 50 M$
BOX OFFICE France = 393 / 52 724 - 132 000 - ? 000 entrées
BOX OFFICE USA = 11,4 / (46,6) M$
BOX OFFICE Monde = (95,6) M$
 

Un magicien raté fait l'acquisition d'un croco chanteur (mais qui ne sait pas parler...) et ensemble ils montent un spectacle : mais tout ne se déroulera pas comme prévu. Alors il abandonne le pauvre animal à son triste sort.
Une famille qui récupère une bestiole en CGI ? Après Paddington et les Chipmunks (et on pourrait remonter aux fameux dalmatiens), voici donc le nouvel animal de compagnie à la mode. Enzo est une oeuvrette hollywoodienne formatée pour les très jeunes ados, déjà vu, sans l'ombre d'une idée nouvelles et enchanteresse, et ne prenant qu'un seul risque : celui de déplaire aux moins exigeants.
Banal depuis le voisin casse-noisette jusqu'à la moindre caractéristique de cette famille mononucléaire (enfant particulier et orphelin de mère, une belle-mère stressée et light, un père effacé), en passant par l'animal secret, l'humour forcément bon enfant et des chansons lisses à n'en plus pouvoir. Un film anodin jusqu'à la moindre parcelle de dialogues.
Mais ce n'est pas la seule raison que nous avons de bâiller durant toute la séance : ce serait plutôt à cause d'une absence remarquée d'intrigue et, donc, de quoi se raccrocher au film au-delà de la rencontre du jeune héros avec cet animal atypique (genre "Josh et Enzo de croco"). N'évoquons même pas le couplet manquant sur l'exploitation des animaux par l'homme...
Et encore je ne parle pas des chats numériques.

NOTE : 4 / 20

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-