Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

J'irai mourir dans les Carpates
Antoine DE MAXIMY
Budget = 1,9 M€
BOX OFFICE France = 146 / 21 854 - 51 000 - (? 000) entrées
BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

J'aborde cette séance de cinéma avec pour objectif le plaisir de retrouver la seule émission TV dont j'ai vu intégralement tous les épisodes, ainsi que son fabuleux animateur qui sait si bien nous redonner confiance en l'espèce humaine ; quoique cette fois il va oser regarder le côté obscur de son projet, et par la même de l'homme, en se demandant ce qu'il adviendrait si l'un de ses tournages se déroulait mal (on se souvient de l'épisode colombien où il a du couper court)
Sur la base d'un found footage le film se lance et dans un premier temps on constate combien il est intéressant de voir l'envers du décor de cette émision, de rentrer dans l'intimité du tournage et de celle du personnage.
Et puis ce J'irai mourir... trouve le bon équilibre : entre les séquences de tournage et celles de montage, formant par ailleurs un beau suspens par le biais de cette enquête on l'on apprend à décortiquer, faire parler les images, avançant pas à pas jusqu'au dénouement. En soit c'est une excellente idée pour faire évoluer, rebondir le concept de base. Et puis visuellement j'avais peur de ces images en caméra à l'épaule souvent nauséeuses : mais le réalisateur sait parfaitement alterner les moments plus posés afin de préserver notre confort de visionnage.
Antoine en profite même pour nous interroger sur la notion de fiction ; même si certaines séquences sentent fortement le préfabriqué : la messe noire (justifié, il est vrai) et la scène intime qui rappelle un moment antologique lors d'un tournage en Afrique... De même ce faux maire qui ose un franglais assez cocasse ("I am the maire" !)...
J'irai mourir... est un docu fiction de bonne facture, jusqu'en son clin d'oeil de fin de générique, qu'il vaut mieux par ailleurs avoir vu afin que s'éclaire l'intrigue : et que la leçon sus-nommée sur l'analyse des images soit intégrée !!
Dommage que certaines scènes, idées, parfois réussies, semblent venir combler les trous inutilement (le stagiaire ou la love story).

La critique des internautes
 

 

NOTE : - / 20

-