Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Le cas Richard Jewell
Budget = 45 M$
BOX OFFICE France = 2 658 / 57 264 - 385 000 - ? 000 entrées
BOX OFFICE USA = 4,7 / (22,3) M$
BOX OFFICE Monde = (42,2) M$
 

Et si c'était un film pour se remémorer que les attentats ne sont pas apparus dans les années 2000, pas plus qu'ils ne sont l'apanage d'un groupe en particulier ? Et si c'était un tout autre film : mais pas forcément celui que j'espérais.
L'un des point forts du script saute immédiatement aux yeux : les journalistes des temps modernes y sont présentés comme des mange-merde sans déontologie, prêt à tout pour un papier bien juteux et surtout rentable. Incultes, ils ne semblent chercher plus rien qui ne ressemble à la vérité. Et même si le retournement de chemise de la-dite journaleuse personnifiée est un peu artificiel, il permet de prendre du recul et de ne pas faire de ce personnage une généralité malvenue. Malhabile mais bien vu.
Et pour tout dire, puisqu'on en vient à parler des points forts, j'ai bien peur que ce ne soit encore qu'un scénario d'intentions, tant il se trouve être plus balourd que son héros. Car entre le portrait du gentil, honnête citoyen moyen qu'est Richard Jewell, les personnages secondaires, quelques micros événements que l'on met en bonne place, bien visibles, au chaud pour la suite, et l'enquête qui file droit, il n'y a guère de place pour notre attention, pour palier au manque de matière et de suspens, au-delà de la découverte d'une affaire méconnue de ce côté de l'Atlantique. L'histoire restera très mollassonne, résonnant comme un cri du coeur envers les innocents (qui possèdent pour beaucoup des armes à feu, c'est bien connu...), les préjugés à propos de ces coupables tout trouvés ; Eastwood prenant à nouveau partie des petites gens, de l'américain moyen, ni riche, ni beau, ni coupable.
Mais ce ne sont au final que de gros sabots, énormes et bruyants, amplifiés par une réalisation pépère, à quelques plans près. On est très loin des grandes œuvres du maestro, même si l'acteur principal s'en tire haut la main.

La critique des internautes
 

 

NOTE : - / 20

-