Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

La bonne épouse
Budget = 7,1 M€
BOX OFFICE France = 2 238 / 80 296 - 171 000 - (632 000) entrées
BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

Je vous parle d'un temps que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître...
La bonne épouse parle surtout d'un sujet symptomatique de la condition des femmes d'avant 1968 : les écoles ménagères. Destinées à éduquer les jeunes filles pour en faire de futures femmes-épouses, ménagères parfaites, cuisinières, servantes sans âme, esclaves de leur famille et, accessoirement, esclaves sexuelles de leurs propres époux. Chaque scène apporte de l'eau au moulin d'une démonstration éloquente, évoquant des sujets tels que l'obéissance, le maniérisme et la bonne tenue inspirée de la classe bourgeoisie. Le film se veut un témoin du changement des mœurs de cette époque clé.
Dommage que les promesses ne soient pas toutes tenues : Le scénario ayant du mal à courir sur la longueur, un peu comme si tout avait été dit dans la première partie. Il évite alors assez mal la caricature (lesbianisme, problème d'argent, love story, tromperie, drame attendu et nombre de personnages trop effacés ou caricaturaux), de même que la problématique adolescente, thème central de l'oeuvre, est bien trop vite parcourue au profit des histoires d'adultes ; notamment cette love story cinquantenaire aussi peu engageante qu'utile à la progression de la trame.
La bonne épouse nous rappelle cependant le chemin parcouru en un demi siècle ; et ce qu'il reste à faire. Dans une société qui a tendance à vouloir faire marche arrière, ce n'est peut-être pas un loisir.
Notons un casting de premier ordre. Et une fin... n'est pas J. Demy qui veut...

La critique des internautes
 

 

NOTE : - / 20

-