Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Les chatouilles
Andréa BESCOND - Eric METAYER
Budget = 3,4 M€

BOX OFFICE France = 1 055 / 19 629 - 124 000 - (372 000) entrées

BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

Sujet épineux, scabreux et difficile à évoquer au cinéma.
Et c'est pour contourner cet état de fait que la mise en scène est effectuée avec imagination, le mélange passé / présent étant un pont entre la douleur d'un traumatisme et son traitement. Ça dynamise le film et nous permet d'oublier le manque, parfois, de subtilité.
Les chatouilles conte le parcours d'une petite fille abusée, puis d'une adulte qui ne sait pas gérer ses problèmes de sexe, de relations à autrui, qui ne sait plus aimer. Perdue. C'est aussi l'histoire, en parallèle, de parents aveugles.
Le film est toujours en équilibre, mais très stable, installant un malaise profond bien que le traitement soit faussement léger, aussi cru qu'alimenté par un flow entraînant et dansé. Un mélange incessant qui dénonce la pédophilie par tous les moyens mis à sa disposition, qui décrit avec force de détails la besogne du prédateur, qui met en garde les parents contre l'absence de doutes, aussi déplacés soient-ils ; puis contre l'indifférence, le rejet. La honte. Un film qui nous demande, les yeux dans les yeux : quel sorte de parents aurions-nous été ?
Un film dur, réaliste derrière son format atypique, un film qui fait littéralement froid dans le dos.
Mais c'est également une œuvre à visée pédagogique : tout un chacun se devrait de le voir -à l'école peut être-, afin de prévenir ce genre d'ignominie intolérable. C'est un projet essentiel qui aurait dû avoir un tout autre retentissement : envers les victimes comme envers la justice française (la prescription pour les bourreaux, pas pour les victimes : ni républicain, ni démocrate ; une honte).
Des acteurs impeccables, voir hallucinants.

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/ 20

-